05 VTT Prieuré de Marcevol – Olette

Départ de Marcevol qui pourrait être un coin rêvé où passer plusieurs jours avec de belles virées en vélo agrémentées de quelques randonnées à pied. Mais toujours plus haut, toujours plus fort, en avant vers Olette.
L’étape du jour sera une promenade sur l’asphalte. Nous ferons une proposition pour les inconditionnels des chemins de terre dans une fiche annexe. Il auront moins de visites, mais plus de nature …

  Lire la suite…

Le détail sur IGN Rando

La carte et le dénivelé

Télécharger le fichier GPX

Télécharger le PDF

L'étape en vidéo

Note d'étape

Vous rejoindrez Arboussols par la D35C puis, par la D35, le lieu-dit «Moli Silvestre». Continuez sur la même route jusqu’à Eus. Ce village a été labellisé « plus beau village de France ». Acceptez de grimper un peu et arrivez jusqu’à son église. Il faisait partie des villages frontaliers de 1258 à 1659. Sans effort ou presque vous passerez devant la chapelle Sant Vicenç.

Vous continuerez par les bords de Têt avec la D24 jusqu’à Catllar. Quelques églises romanes sauront vous retenir sans trop vous égarer. Le Dolmen de Calahons sera moins facile à trouver même avec ces coordonnées que nous avons trouvées sur la toile : 42° 39′ 26′′ nord, 2° 24′ 57′′ est . Il nécessite un détour. En limite du territoire, nous vous proposerons plus tard, à l’occasion d’une étape de l’itinéraire retour, de découvrir celui magnifique du col de Tribes.

Par la D619 vous passerez le Mas Riquer, le lycée Charles Renouvier. Après le rond-point par une petite route sur la droite vous arriverez à Ria. Le château de Ria est ruiné. Il a été pris et endommagé par Pierre IV le cérémonieux qui voulait se défaire les partisans du roi de Majorque. Il a été reconstruit, réarmé quand les rois catholiques l’ont récupéré en 1493. Enfin il a été rasé par la volonté du pouvoir qui devait s’affirmer après 1659. Le drapeau catalan se dresse aujourd’hui à son sommet. Pas très loin, vous pourriez arriver à un château de défense oublié, celui de Conat que mentionne le livre de Lucien Bayrou, « 1258 – 1659 Fortifier une frontière ? ». La lecture de la carte et des prospectus touristiques vous inciteraient à faire un saut jusqu’à Saint Michel de Cuxà mais ce serait vous entraîner trop loin. Vous reviendrez pour plus de découvertes et d’explications sur ces chemins aux alentours. Pourquoi pas lors d’une étape de l’itinéraire retour qui vous proposera de vous arrêter à Prades.

Continuez avec nous rive gauche de la Têt en passant par la Llisse. Un pont et vous rejoindrez la N116 au point coté 402. Tournez à droite avec prudence direction Villefranche de Conflent. Il peut y avoir beaucoup de voitures sur cette route. Roulez bien à droite.

De nombreuses visites sont possibles entre murailles , fortifications de Vauban , Fort Libéria, grottes et Notre Dame de Vie pour qui veut faire un peu de chemin à pied sur des pentes très raides. Le lieu est chargé d’histoire et très fréquenté.

Pour qui voudrait éviter les automobiles, une opportunité exceptionnelle se présente à Villefranche: une balade en train Jaune jusqu’à Mont-louis. Vauban a laissé sa marque et des garnisons dans les deux villes que nous venons de citer. Le bus à 1 euro sera aussi une solution si le vélo peut être embarqué. Dans les deux cas relaxez-vous, bien assis, profitez des beaux paysages, admirez les prouesses technologiques des ponts Séjourné et Gisclard.

Pour les inconditionnels de la grimpe, l’objectif sera Olette. Vous devriez y trouver facilement un hôtel, une table, un lit pour faire étape. Pour les costauds qui seraient encore en manque de quelques kilomètres avec bon dénivelé il faudra arriver au château ruiné d’Evol. Il a changé de main plusieurs fois. Il a appartenu à Bernard d’Alion . Ce seigneur d’Estavar et de Bajande, du château d’Usson en Donezan, proche du comte de Foix a été brûlé pour hérésie en 1258 à Perpignan. A un moment il fut possession du seigneur de Banyuls, seigneur de Nyer, et chef des Nyerros. Ces derniers connus de Cervantes et Don Quichotte étaient des bandits, des trafiquants aimés ou redoutés, poursuivis de par le vice-roi. De temps en temps ils se mettaient, contraints et forcés, au service du roi à Naples, à Huesca comme ailleurs.

*Notez que vous pourrez arriver à la gare d’Olette et prendre le train jaune jusqu’à Mont-Louis / La Cabanasse même si vous dormez ici.

Note d'étape

Vous rejoindrez Arboussols par la D35C puis, par la D35, le lieu-dit «Moli Silvestre». Continuez sur la même route jusqu’à Eus. Ce village a été labellisé « plus beau village de France ». Acceptez de grimper un peu et arrivez jusqu’à son église. Il faisait partie des villages frontaliers de 1258 à 1659. Sans effort ou presque vous passerez devant la chapelle Sant Vicenç.

Vous continuerez par les bords de Têt avec la D24 jusqu’à Catllar. Quelques églises romanes sauront vous retenir sans trop vous égarer. Le Dolmen de Calahons sera moins facile à trouver même avec ces coordonnées que nous avons trouvées sur la toile : 42° 39′ 26′′ nord, 2° 24′ 57′′ est . Il nécessite un détour. En limite du territoire, nous vous proposerons plus tard, à l’occasion d’une étape de l’itinéraire retour, de découvrir celui magnifique du col de Tribes.

Par la D619 vous passerez le Mas Riquer, le lycée Charles Renouvier. Après le rond-point par une petite route sur la droite vous arriverez à Ria. Le château de Ria est ruiné. Il a été pris et endommagé par Pierre IV le cérémonieux qui voulait se défaire les partisans du roi de Majorque. Il a été reconstruit, réarmé quand les rois catholiques l’ont récupéré en 1493. Enfin il a été rasé par la volonté du pouvoir qui devait s’affirmer après 1659. Le drapeau catalan se dresse aujourd’hui à son sommet. Pas très loin, vous pourriez arriver à un château de défense oublié, celui de Conat que mentionne le livre de Lucien Bayrou, « 1258 – 1659 Fortifier une frontière ? ». La lecture de la carte et des prospectus touristiques vous inciteraient à faire un saut jusqu’à Saint Michel de Cuxà mais ce serait vous entraîner trop loin. Vous reviendrez pour plus de découvertes et d’explications sur ces chemins aux alentours. Pourquoi pas lors d’une étape de l’itinéraire retour qui vous proposera de vous arrêter à Prades.

Continuez avec nous rive gauche de la Têt en passant par la Llisse. Un pont et vous rejoindrez la N116 au point coté 402. Tournez à droite avec prudence direction Villefranche de Conflent. Il peut y avoir beaucoup de voitures sur cette route. Roulez bien à droite.

De nombreuses visites sont possibles entre murailles , fortifications de Vauban , Fort Libéria, grottes et Notre Dame de Vie pour qui veut faire un peu de chemin à pied sur des pentes très raides. Le lieu est chargé d’histoire et très fréquenté.

Pour qui voudrait éviter les automobiles, une opportunité exceptionnelle se présente à Villefranche: une balade en train Jaune jusqu’à Mont-louis. Vauban a laissé sa marque et des garnisons dans les deux villes que nous venons de citer. Le bus à 1 euro sera aussi une solution si le vélo peut être embarqué. Dans les deux cas relaxez-vous, bien assis, profitez des beaux paysages, admirez les prouesses technologiques des ponts Séjourné et Gisclard.

Pour les inconditionnels de la grimpe, l’objectif sera Olette. Vous devriez y trouver facilement un hôtel, une table, un lit pour faire étape. Pour les costauds qui seraient encore en manque de quelques kilomètres avec bon dénivelé il faudra arriver au château ruiné d’Evol. Il a changé de main plusieurs fois. Il a appartenu à Bernard d’Alion . Ce seigneur d’Estavar et de Bajande, du château d’Usson en Donezan, proche du comte de Foix a été brûlé pour hérésie en 1258 à Perpignan. A un moment il fut possession du seigneur de Banyuls, seigneur de Nyer, et chef des Nyerros. Ces derniers connus de Cervantes et Don Quichotte étaient des bandits, des trafiquants aimés ou redoutés, poursuivis de par le vice-roi. De temps en temps ils se mettaient, contraints et forcés, au service du roi à Naples, à Huesca comme ailleurs.

*Notez que vous pourrez arriver à la gare d’Olette et prendre le train jaune jusqu’à Mont-Louis / La Cabanasse même si vous dormez ici.

ITINÉRAIRE PRIVILÉGIANT LES CHEMINS ENTRE MARCEVOL ET EUS

Vous aurez un peu plus de 200 mètres de dénivelé positif même si l’essentiel de ce parcours se fera en descendant. Vous passerez par Saint Vincent du haut en arrivant à Eus. La visite du village sera facilitée . Vous ne forcerez pas beaucoup sur les pédales.

l’itinéraire est à consulter sur la fiche joignable en un clic 

Etape précédente
Etape précédente
Choisir l'étape
Etape suivante
Etape suivante

Laisser un commentaire